Babel, un jeu d’un certain Uwe Rosenberg, est la réédition par Filosofia d’un des jeux à deux de l’éditeur Kosmos qui avait développé cette gamme dans la deuxième moitié des années 90. Après César et Cléopatre, c’est au tour de Babel de revenir sur le devant de la scène, relooké pour l’occasion mais sans aucune modification de règles. La particularité de ce jeu est d’offrir une interaction directe entre les joueurs, ce qui lui vaut souvent le qualificatif de « jeu d’enfoiré ». C’est effectivement le cas : chaque joueur essaie de construire ses temples tant bien que mal sous les agressions régulières de l’adversaire et de ses cartes « tribus » : Hittites, Perses, Mèdes, Assyriens… à chaque tribu son pouvoir de nuisance. J’ai bien aimé ce Babel, fraîchement rétro, un petit parfum de jeu comme on n’en fait plus. J’y rejouerai avec grand plaisir. Une constante : la qualité de la gamme « Jeux à deux » de Filosofia.