Alors oui, le thermoformage c’est bien. Encore faut-il que ce dernier soit bien réalisé pour le jeu car régulièrement on voit de belles choses mais pas très adaptées au contenu de la boîte. Dans notre cas ici, pour “Ike’jeux”, c’est plutôt le fait de ranger son jeu sur la tranche qui nous pose souci. Bien souvent, il y a de l’espace entre le couvercle et le thermoformage et du coup, en rangeant la boîte sur le côté, le matos tombe entre le couvercle fermé et le fond de la boîte. Conséquence : on se retrouve avec un contenu tout en bordel ce qui, nous le remarquerons, n’est pas le but premier du thermoformage ! Dans un premier temps, le plus simple à faire est de réduire voire faire disparaître cet espace et ainsi maintenir le matériel contenu dans le thermoformage par le couvercle de la boîte. Pour ce faire, on va utiliser les vieilles punchboards (les planches qui contiennent les jetons et autres tuiles et qui sont maintenant pleines de trous) comme entretoises au fond de la boîte afin de surélever le thermoformage au plus prés du couvercle. Et là, miracle ! Oui, miracle! Quand on tourne la boîte sur la tranche, toutes les petites pièces restent à leur place et tout va bien. Seulement, dans quelques cas, la surélévation ne suffit pas et du matériel continue de se faire la malle des petits emplacements “réservés à cet effet” donc énervement, jetage de la boîte à travers la pièce, sottage à pied joints dessus, Ipon, clef de bras, immobilisation… Mais non, point de tout ça puisque “Iké’jeux” est là ! Et c’est avec Takenoko que j’illustrerai mes propos. Ne jetez plus vos vieux canapets ! Un peu de mousse peut faire encore une fois des miracles : en recouvrant les petites alcôves que le thermoformage nous propose par de petits morceaux de mousse élastique, on garde les contenus à leurs places. Exemple photos avec les pièces de bambou pour Takenoko :