Le matos

La matière première :

généralement deux matériaux s’utilisent : le carton plume et le carton fort de 2mm en provenance de calendriers de récupération.
Le carton plume va se diviser, selon les besoins, en plusieurs catégories en fonction de son épaisseur (3 ou 5 mm) et de sa couleur (blanc de base ou noir pour des questions principalement d’esthétisme).
Avantages : il est, comme son nom l’indique, très léger et facile à découper. Bien collé et structuré, il reste costaud. La plupart des plans de rangement trouvés sur internet l’utilise.
Inconvénients : il coûte cher. On le trouvera sous forme de grandes planches rectangulaires dans les boutiques d’art et loisirs créatifs. De plus, il prend plus ou moins de la place dans la boîte de jeu selon son épaisseur.

Cartons plume

Blanc et noir, ici deux épaisseurs différentes : 3 mm et 5 mm

Le carton fort de 2mm sera récupéré grâce aux calendriers type “entreprise”.
Avantages : très costaud, fin et pas cher du tout.
Inconvénients : alourdit un peu la boîte de jeu et est un peu difficile à couper car très compressé.

Carton fort 2 mm

Calendrier récupéré

La base de travail :

Le tapis de coupe permettra d’éviter les catastrophes sur la table. On en prendra un assez grand capable de supporter la taille d’un grand calendrier en carton (également trouvé dans les boutiques d’art et loisirs créatifs).

Tapis de coupe
On prendra un cutter costaud type “pour moquette” et des réglets métalliques afin qu’ils ne soient pas découpés en même temps que le carton !

Cutter et réglets
La colle sera de type vinylique c’est à dire à bois. Pas mieux que cette dernière pour coller un composant d’origine forestière. L’inconvénient étant son temps de séchage (quelques heures), il sera donc intéressant, parfois, d’avoir plusieurs projets en cours.

Colle à bois

Le format biberon est le plus pratique. A éloigner des enfants !

Les épingles vont permettre de maintenir certaines parois et structures bien droites lors de l’assemblage.

Epingles
L’adhésif de camouflage et repositionnable que l’on trouve dans tous les magasins de bricolage, est utilisé pour fabriquer les charnières des couvercles.

Adhésif de camouflage

Il existe dans diverses largeurs.

La finition :

Une bombe de peinture noire (ou autre couleur, selon) permet de finir le travail seulement si ce dernier a été réalisé avec du carton fort de 2mm. Impossible à faire dans le cas du carton plume blanc car l’additif utilisé dans ces bombes fait fondre le polystyrène présent entre les deux couches de carton. Inutile, évidemment, pour le carton plume noir…

Bombe de peinture

L’inspiration :

Elle est principalement sortie toute droite de l’imagination sans plan.
Mais on peut utiliser également BoardGameGeek (BGG). Une partie du site est consacré au rangement et à l’organisation : ici.
On y trouve principalement des photos pour l’inspiration mais également des plans détaillés supers bien faits !
Si une idée paraît bonne et réutilisée, pensez à remercier son auteur par un petit pouce !