fleur-pellerin-financement-participatif-crowdfundingDans le milieu ludique, le « crowdfunding » est un système permettant à un créateur de jeu de proposer son futur projet sur une plateforme internet adaptée à la chose. Le plus souvent chez Kickstarter ou Ulule. L’auteur, par cet intermédiaire présente son jeu (qui n’est pas encore édité) et demande à ce que les internautes intéressés participent financièrement pour le lancement du futur projet (on dit alors « pledger » pour tel ou tel projet). Plusieurs paliers financiers sont définis par avance et, si ils sont atteints, permettent au créateur de finaliser l’édition de son jeu. Les participants recevront en retour, en plus du jeu et selon les paliers atteints, des goodies ou/et des extensions concernant le projet appelés dans ce cas, des Stretch Goals. Par la suite, si l’opération est une réussite et que le « crowdfunding » permet un premier tirage d’édition alors le jeu sera (peut-être) commercialisé normalement mais à un coup plus important. Il est donc parfois préférable de participer au « crowdfunding » que d’attendre la commercialisation standard. Notons plusieurs choses : si le projet n’aboutit pas, l’argent est évidemment rendue aux participants. Avec ce système, il est important de bien se renseigner sur les jeux proposés car aucun éditeur ne fait le tri et il y a tout de même pas mal de « déchets » : et oui, le système shunte le travail de l’éditeur qui peut être utile de temps en temps… D’ailleurs, certains éditeurs passent maintenant par le « crowdfunding » pour limiter les risques : si le projet n’aboutit pas c’est qu’il n’intéresse pas donc fin de l’histoire et ainsi peu d’argent engagée. J’ajoute que ce système de financement participatif n’est pas exclusif au jeu de société et propose bien d’autres produits !
Exemples de jeux qui ont démarré par « crawdfunding » et qui ont été édités par la suite : Zombicide, Madeira, etc…