L'atelier enfin terminéCa y est, c’est fait : l’atelier de peinture est de nouveau opérationnel dans la ludothèque! Et oui, voilà plus de deux ans que je n’avais pas touché à un pinceau et/ou monté une figurine. La naissance de Chloé ayant entraîné la fermeture permanente de mon petit atelier à Petit-Couronne.

Figurines, pots de couleurs, outils “de torture” divers et variés sont de retours. Activité chronophage, elle va fatalement empiéter sur mes temps de jeu de plateau mais il faut savoir faire des choix parfois…

Pas mal de projets étaient à l’arrêt notamment 20 Space Marines Dark Angel, un Land Raider, une escouade de la Death Korp et quelques Vétérans Dark Angel. Et comme une bonne nouvelle n’arrive jamais seule, cette période annonce l’arrivée du nouveau Codex Dark Angel chez GW accompagné de quelques nouvelles sculptures mais sans excès en nombre.

Tout ça reste bien cher évidemment. Les prix ont d’ailleurs encore augmentés! 45 euros pour une escoude de cinq figurines Terminator dont on achètera rapidement 2 voire 3 boîtes!

Le codex s’affiche à 40 euros! Encore une belle aberration pour un bouquin destiné à donner les caractéristiques des figurines et à rester ouvert sur une table de jeu. GW nous “propose” ici un objet de collection et non un livre utile…

m2860250a_01030101017_DACodex2013FRE01_445x319

Les nouveaux aéronefs d’attaque rapide sont à 60 euros… J’évalue rapidement l’investissement d’une armée à monter actuellement : plus de 500 euros! GW ne connait pas la crise. Bien que, après discussion avec quelques fans, j’apprends que GW licencie à tour de bras dans ses magasins : les équipes de trois vendeurs vont devenir des équipes de un. Et oui, un seul et même manager dans le magasin. Le plan était déjà annoncé dans un des derniers White Dwarf, magazine phare de la boîte. La question est : ce vendeur (qui ne sera plus manager puisque plus d’équipe) devra-t-il développer la même masse de travail? Imaginons alors que oui et là on peut voir un pauvre type en sueur, un samedi après-midi, jour de grosse sortie de nouveautés courant dans tous les coins dans une boutique de vingt mètres carrés aux dalles rouges afin que le petit Kevin puisse tenir son pinceau correctement, que Madame Machin soit conseillée dignement pour l’achat d’une boîte de figs pour son petit-fils et répétant sans cesse qu’elle n’y comprend rien, que les Geeks du coin aient rapidement leurs nouvelles boîtes d’escouade bidule, que le petit Kevin (un autre) finisse sa partie d’initiation au Seigneur des anneaux, etc…

Certains vendeurs vont clairement perdre du poid.

Le plus beau dans tout ça, c’est que les boutiques ne sont plus approvisionnées comme avant. Il y a peu, tout le catalogue GW était présent en boutique ce qui n’est plus le cas maintenant : le client arrive et bien souvent ce qu’il demande n’est plus en stock. Il faut alors commander à la borne internet mise à disposition de la clientèle au sein du magasin. La commande ainsi formulée arrive quelques jours plus tard à la boutique : le client revient la chercher. Ce qui équivaut, en fait, à commander directement chez soi par le site internet (le franco de port étant à 30 euros, soit une broutille) sans faire d’allers-retours en ville.

Pour ma part je pense que les magasins GW sont destinés à la fermeture pure et simple.

Et pour fermer cette parenthèse, je pointerai le doigt sur les dernières réalisations de la marque qui sont tout de même un cran au dessus que la moyenne en matière de réalisation plastique, leur game résine étant bien plus discutable. On le voit avec la sortie de “Vengeance noire” et les dernières réalisations pour l’armée du Chaos et Dark Angel.

Pour finir, je parlerai de Normandigurine, dont j’ai été longtemps membre actif (à ses débuts) sur le forum et sur lequel j’espère revenir rapidement exposer quelques nouveaux modèles.

Ses joyeux lurons continuent de se réunir pour peindre et surtout déconner, apprenant de nouvelles techniques et évoluant en permanence. Ils se réunissent tous les mois et plusieurs “figostages” sont organisés au cours de l’année afin d’apprendre les meilleurs techniques auprès des grands. Boujou les copains!